Brent: 61.02
USD/DZD: 115.0360
EUR/DZD: 134.9100
CAC 40: 5521.92
FTSE 100: 7493.14
OR: 1278.60
djezzy pub

L’invité de la Tribune d’Algérie-éco Abderraouf KHALEF, DG du FGAR: « 2000 PME ont bénéficié de la garantie des crédits de 150 milliards de DA et généré 60000 emplois »



Tribune

Text de: admin

Image

Dernière modification: 21.04.2017

Mr Abderraouf  KHALEF, Directeur général du Fonds de Garantie des Crédits aux PME (FGAR) a révélé ce mardi au cours d’un débat organisé  par Algérie-Eco, à l’Hôtel El Aurassi que depuis la création du FGAR en 2002 et son lancement effectif en mars 2004,  2000 PME ont  bénéficié de la garantie des crédits aux banques, afin de compléter le montage financier de  leurs projets à hauteur de 150 milliards de DA soit 1,5 milliard de dollars et qui ont généré 60 000 emplois. Il a précisé que  « l’objectif principal du FGAR est de faciliter l’accès aux financements bancaires à moyen terme afin de supporter le démarrage et l’expansion des PME.

Évoquant les deux contraintes majeures qui bloquent les investisseurs, à savoir le financement et le foncier, l’invité de la Tribune d’Algérie –Eco a souligné l’efficacité de son entité dans le volet lié au financement en affirmant que « quand un chef d’entreprise se présente à la banque pour un montage financier, 30% apport personnel et 70% bancaire, on lui demande des garanties, hypothèques ou autre. Beaucoup de chefs d’entreprises n’ont pas de biens à mettre sur la table pour garantir leurs crédits.

C’est là qu’intervient le FGAR, en octroyant une garantie financière qui varie entre 10 à 80% du crédit sollicité. Le montant de la garantie varie entre 4 millions et 100 millions de DA ». « Le montant dépend surtout, a-t-il affirmé, du nombre d’emplois créés, plus les postes sont créés, plus l’entreprise a de fortes chances de bénéficier d’un montant important ».

Les entreprises éligibles qui peuvent prétendre à cette garantie sont  les PME créatrices  d’emplois dont les activités sont liées à l’industrie et aux services, le commerce en l’état est exclu. S’agissant des délais de traitement des dossiers, il est de 15 jours en dévoilant que les chargés d’études au niveau du FGAR traitent jusqu’à 30 dossiers par mois. Le taux de sinistralité de 7 % demeure minime puisque a-t-il dit, les conditions d’éligibilité doivent être réunies avant le traitement du dossier.

L’autre produit que propose le FGAR, selon son DG concerne le dispositif MEDA. Ce programme a-t-il soutenu d’une dotation européenne de  15 millions d’euros assure une garantie fixe  qui est de 60%, « cela peut aller jusqu’à 250 millions de DA »a indiqué Mr KHALEF qui souligne que sont concernées des PME privées

FGAR

En continu