Brent: 61.02
USD/DZD: 115.0360
EUR/DZD: 134.9100
CAC 40: 5521.92
FTSE 100: 7493.14
OR: 1278.60
djezzy pub

L’euro en hausse, après la victoire de Macron


Image

Dernière modification: 09.05.2017

L’une des premières répercussions sur le marché monétaire européen et asiatique, de l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la république française, est sans conteste la hausse de la monnaie européenne. L’euro a grimpé de 3,5% par rapport au dollar et au Yen, aux échanges boursiers de ce lundi, selon la revue économique américaine Wall Street.

Dans ce sens, il est nul besoin de rappeler que la candidate de l’extrême droite, Marine Le Pen, avait suscité moult préoccupations et inquiétudes auprès des investisseurs, avec un programme anti Europe, et contre la monnaie commune, qu’elle comptait réserver aux seules transactions internationales, avec une éventuelle réintroduction du Franc français. Le choix des électeurs français ne se base pas sur l’acceptation de la politique européenne, mais beaucoup plus sur les conséquences négatives d’un retour au franc français. Notamment les pertes sèches sur leurs avoirs et biens, et par crainte d’une hausse du taux d’inflation. En outre, pour les investisseurs, c’est un grand soupir de soulagement de voir le spectre du Frexit s’éloigner avec la défaite de Marine Le Pen.

Ceci étant, il n’en demeure moins que la situation de la zone euro, n’était pas et demeure toujours, pas très reluisante « Il ne faut pas s’attendre à un feu d’artifice, la probabilité d’une victoire de M. Macron était de plus de 90 % », a souligné Manuel Oliveri, analyste au Crédit agricole, cité par l’agence Bloomberg News.

Il va sans dire, que le nouveau locataire du palais de l’Elysée vient de mettre le pieds dans un immense bourbier, qui s’annonce  parsemé d’embûches et d’obstacles, dont le plus important auquel sera confronté Macron est évidement les prochaines élections législatives.

En somme, si Macron réussi son passage à la prochaine échéance électorale, il aura 5 ans pour convaincre les français de le suivre dans son programme politique et ses orientation économiques, axées pour l’heure sur une stratégie pro- européenne.

premières répercussions sur le marché monétaire

En continu